Banquette en Rotin, Perret et Vibert, France, vers 1880

Banquette en rotin aux tons bleus, verts et naturels. Cette banquette provient des ateliers de Perret et Vibert et a sans doute été réalisée à la fin du 19e siècle. Le tressage du rotin, les entretoises en x, la forme des dossiers et le décor de vannerie sur le dossier est typique de la manufacture.

L’exotisme cher au Second Empire explique l’engouement pour le mobilier en rotin. Il prend son essor avec l’importation massive des matières premières en provenance de l’Asie pour réaliser des meubles au goût du jour toujours plus légers et décoratifs. C’est dans ce contexte favorable que se développent les grandes maisons parisiennes dont la maison Perret-Vibert. Cette dernière ouvre ses portes en 1872 à Paris sous l’appellation « La maison des bambous ». 

Le rayonnement de la maison est fulgurant et elle sera plusieurs fois récompensée aux Expositions Universelles. Le mobilier en rotin s’adapte parfaitement aux intérieurs raffinés ainsi qu’aux vérandas ou autres jardins d’hiver.  Ce nouvel espace, situé généralement en avancée de la maison, prolonge le salon et la salle à manger. C’est un lieu de réception imprégné d’une atmosphère oisive et luxuriante. La nature s’installe dans les intérieurs et s’accorde avec la décoration intérieure raffinée.

Vendue

Dimensions

Prix