Eugène Collinot, Cache-pot aux dragons, vers 1870 

A la différence de nombre de ses confrères, Collinot savait parfaitement distinguer au sein des différentes civilisations orientales les motifs et formes qui relevaient de l’Inde, de la Chine ou du Japon. La publication, à partir de 1859, du Recueil de dessins pour l’art et l’industrie témoigne de ce savoir acquis par Adalbert de Beaumont, son associé, au cours de ses voyages ou bien au contact des collectionneurs. Les dragons qui s’entremêlent sur cet important cache-pot ont directement été tirés de modèles chinois. Gravée par Adalbert de Beaumont, la planche n°84 du recueil a servi d’inspiration première : « Dragons chinois pour décor de porcelaine, étoffe etc. »

Technique

Vase et piédestal en bois noirci, vers 1870

Faïence à décor en relief sous émail transparent

Dimensions

Hauteu totale : 105 cm

Diamètre vase : 40 cm

Prix