Lampadaire Perroquet, France, vers 1960

De forme originale, ce luminaire est composé de deux branches en métal surmontées de deux abat-jours couleur crème. L’originalité et la spécificité de ce luminaire sont dues à la présence d’un perroquet vert-bleuté et jaune se grattant le pelage avec son bec. Installé sur la barre en métal horizontale, il est d’un naturalisme impressionnant. Si cette pièce est d’abord utilitaire, elle est surtout un élément de décoration. Le perroquet est un motif souvent utilisé dans les arts décoratifs, car il est porteur de plusieurs sens.

Le perroquet en effet, est un motif apprécié pour ses couleurs et pour l’exotisme qu’il véhicule. Dès le XVIIe siècle, les artistes flamands s’intéressent à ces grands oiseaux à l’image de Pieter Bol. La fascination pour les perroquets se poursuit au XIXe siècle avec les toiles de Courbet et de Manet qui associent l’animal à des figures féminines séduisantes. Le perroquet, importé d’Asie ou d’Amérique devient un animal de compagnie très recherché et plusieurs membres de la bourgeoisie ou de l’aristocratie possèdent des volières garnies de ces oiseaux rares. Dans les arts décoratifs, le motif du perroquet est très apprécié pour ses qualités décoratives et pour sa parenté avec le japonisme ambiant.

Dimensions

Hauteur totale (avec abat-jour) : 162 cm

Prix