Pichet « La Naissance de Zeus », Thomas Victor Sergent, vers 1870

Le pichet est composé d’éléments juxtaposés : une base imitant un chaos, une panse historiée, une lèvre et une anse. Ces éléments sont issus de plusieurs traditions historiques. Le chaos est un motif issu des grotesques italiens de la Renaissance et réadaptés dans le goût français Louis XV ; la proximité de putti renforce l’intention d’un style rocaille.

L’anse du pichet, caractérisée par un profil sévère, est typique des arts décoratifs sous Louis XVI, privilégiant l’aspect austère d’un goût tourné vers l’Antiquité classique. Le col et la lèvre aux formes aiguës sont issus de modèles d’argenterie. La juxtaposition d’éléments marqués par des styles de différentes époques est caractéristique de l’évolution des goûts sous le Second Empire. Ce mélange des grands styles historiques est la marque de tous les arts sous Napoléon III, de l’architecture aux arts mobiliers. 

L’iconographie de la panse du pichet comprend divers motifs : les garçonnets faisant ronde et cachant un autre garçonnet, le garçonnet sous un drap, une amphore et deux chèvres. Le thème de l’enfant caché près d’une chèvre est celui de l’enfance de Zeus.

Dimensions

Hauteur : 22 cm

Prix