Rocking-Chair et Banquette en Rotin, début du 20e siècle

Cet élégant ensemble composé d’une paire de rocking chair et d’une banquette en rotin évoque la mode des jardins d’hiver du siècle dernier. Avec leurs entretoises en « X » et leur cannage traditionnel sur l’assise, les fauteuils combinent plusieurs techniques parfaitement maîtrisées. Les montures  en rotin brut à revêtement à la fois tissé et canné serré témoignent de la finition remarquable du mobilier. Léger et fonctionnel, cet ensemble allie harmonie des lignes courbes et emploi rationnel du matériau qui s’adapte parfaitement aux intérieurs raffinés ainsi qu’aux vérandas ou autres jardins d’hiver. 

Le mobilier en rotin se développe dans la seconde moitié du XIXe siècle, surtout sous le Second Empire, avec la mode de l’exotisme. La vogue du rotin se développe en même temps que l’essor du tourisme et la multiplication des lieux de villégiature à la mode. Les membres de la famille impériale, notamment la princesse Mathilde, vont doter leurs palais et leurs résidences de jardins d’hivers aux décors fantaisistes tournés vers la nature. En conséquence, des nouveaux matériaux comme le bambou ou le rotin apparaissent dans la décoration pour devenir rapidement des éléments incontournables d’une mode qui connaît un succès sans précédent.

La Belle Epoque sonne l’âge d’or du rotin. La nouvelle classe bourgeoise urbaine s’empare immédiatement de ce mobilier décoratif, léger et pratique à la fois. Aujourd’hui, le rotin est plus que jamais de retour sur la scène décorative pour sa praticité, sa simplicité élégante et son naturel. 

Dimensions

Nous contacter

Prix