Rocking-chair en métal, attribué à Winfield & Co, Birmingham, vers 1850-1860

Alors que le fer tubulaire pourrait évoquer le modernisme des années 1925-1930, cet étonnant rocking-chair a, contre toute attente, été fabriquée vers 1860. Son caractère avant-garde a séduit nombre de ses contemporains. Montrée pour la première fois lors de l’Exposition universelle de Londres en 1851, cette chaise surprend autant par son design que par ses matériaux de fabrication.Plus de dix années avant la création de la première rocking-chair en bois courbé de Thonet (Chair No.1), la manufacture anglaise Winfield & Co, en collaboration avec le designer américain Peter Cooper, livre un modèle phare de l’histoire du design dont le Victoria and Albert Museum possède un des rares exemplaires conservés. 

Fondée durant le premier quart du 19e siècle, la manufacture de Robert Walter Winfield fabrique toute sorte d’objets utilitaires et de mobilier en métal. Elle devient particulièrement renommée pour sa fabrication de lits. Entre 1827 et 1854, elle pose différent brevets liés à l’utilisation du fer tubulaire pour les lits et canapés. Il redouble d’inventivité technique pour créer de nouveaux modèles, améliorer la productivité ou le coût de fabrication. Les brevets techniques qu’il dépose sont accompagnés de schémas complexes largement détaillés. Ainsi il évite tout risque de copie qui pourrait mettre en péril son entreprise.

Dimensions

Hauteur : 90 cm

Longueur : 54 cm

Profondeur : 90 cm

Prix