Grand bassin, Thomas Victor Sergent, vers 1870

Les réalisations de Thomas Victor Sergent rappellent l’importance de la figure de Bernard Palissy au XIXe siècle et le mythe qui entoure son œuvre de céramiste. Après une série d’expériences sur les émaux de couleur, Palissy se spécialise dans la céramique à émail polychrome. Un certain nombre d’artistes à Tours puis à Paris revendiquent cette tradition et font revivre les caractères de cette céramique si particulière que Palissy lui-même avait désigné sous le nom de « rustiques figulines ». Thomas Victor Sergent actif à Paris entre 1870 et 1885 participe à cet engouement et peut être considéré comme l’un des trois plus grands palissystes au XIXe siècle avec Victor Barbizet (1805-1870) et Georges Pull (1810-1889). Sergent se démarque par la qualité technique de son émail dur et profond qui met en valeur des couleurs vives et contrastées. Il apprécie notamment le bleu de cobalt éclatant. Il utilise plus fréquemment le moulage que le modelage. Souvent, les deux techniques cohabitent.

Dimensions

Longueur : 64 cm
Largeur : 44 cm

Prix