Travailleuse en Rotin, Perret et Vibert, France, vers 1880

Cette petite travailleuse en rotin de la manufacture française de mobilier Perret et Vibert nous plonge dans l’esthétique des jardins d’hiver de la fin du XIXe siècle. Le raffinement, la finesse d’exécution et le caractère intimiste du meuble renvoient implicitement aux verrières des grandes demeures aristocrates aux alentours de 1870. Reposant sur quatre pieds évasés vers l’extérieur, cette tablette associe le bambou pour les portants à un délicat tressage de lames plates pour les plateaux. Ce meuble à deux niveaux superposés possède une utilité toute fonctionnelle ; renforcée par ses hauts bords. L’ensemble est agrémenté d’un chromatisme orange formé par l’entrecroisement des lames : ces deux tons se marient parfaitement avec la couleur chaude du rotin naturel. Le diamètre réduit de ce meuble renvoie à sa fonction ; initialement dévolue aux moments de collations comme de travail couturier. Il constitue par sa légèreté un remarquable exemple de la qualité du travail atteinte par la maison parisienne Perret & Vibert à la fin du siècle ; fournisseuse de meubles aux tonalités exotiques fort prisés par les élites de l’époque.

Dimensions

Prix