Paire de panneaux décoratifs d’influence extrême orientale, Belgique, début du XXème siècle 

Cette paire de panneaux de céramique constitue un bel exemple de l’influence exercée par les estampes extrême-orientales sur les arts industriels européens de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. A la suite de la réouverture du Japon et au lendemain de son premier accord avec la France en octobre 1858, de très nombreuses œuvres d’art Tokugawa sont introduites en France. Visibles lors des Expositions Internationale de Londres en 1862 ou Universelle de Paris en 1867, elles apparaissent également sur le marché de l’art et viennent agrémenter d’importantes collections privées. Par leur iconographie, leur taille et la richesse de leurs émaux, nos panneaux devaient offrir une décoration idéale à l’un de ces intérieurs d’amateurs fascinés par cet ailleurs.

Dimensions

231 cm ; L. : 92 & 97 cm (sans le cadre en bois)

239 cm ; L. : 102 & 107 cm (avec le cadre en bois)

Prix